Revenir au site

Principaux constats informatiques dans les écoles, collèges et lycées

Nous vous présentons les principaux constats sur les équipements et sur l'équipe informatique dans une école

· TICE

Nous avons accompagné plusieurs écoles, collèges et lycées dans leur transformation numérique. En général, pour mener cette transformation, nous réalisons un diagnostic des pratiques pédagogiques liées aux outils numériques et un diagnostic de l’état de ces outils. Nous partageons avec vous, dans cet article, les constats les plus récurrents que nous trouvons dans les établissements scolaires.

Constats sur les équipements

Les ordinateurs pour les enseignants

Les ordinateurs sont souvent la principale source de désagrements des professeurs. En effet : 

  • Ils sont, en général, fixes et anciens (plus de 5 ans). 
  • Ils sont partagés dans les salles de classe et donc certains élèves et enseignants n'en prennent pas soin. 
  • Ils réduisent significativement la mobilité dans la salle de classe et selon la disposition des salles, les enseignants sont obligés de "perdre de vue” les élèves.
  • Ils représentent souvent une source de perte de temps : temps de démarrage, mises à jour, câbles déconnectés ou encombrants.

Les ordinateurs sont souvent une source d’angoisse pour le corps enseignant car ils n’ont pas la certitude de pouvoir utiliser les outils et les contenus prévus pour le cours. 

Relativement aux ordinateurs en salle des professeurs (qui permettent notamment d'imprimer), les enseignants trouvent souvent qu’il n’y a en pas assez et qu'ils sont lents créant ainsi des files d'attente pour imprimer. 

Principaux constats informatiques dans les écoles, collèges et lycées

L’architecture des serveurs

Les serveurs sont un pôle de dépense important pour les écoles puisque l’architecture des serveurs repose souvent sur des principes obsolètes :

  • Les serveurs sont installés physiquement dans l’établissement. Cela entraîne un coût d’achat considérable (plusieurs dizaines de milliers d’euros tous les 5 ans), de la maintenance régulière (plusieurs dizaines de milliers d'euros tous les ans). Ils représentent en plus un risque élevé de perte de données sans garantie totale de récupération en raison d’accidents ou d’attaques cybernétiques. 
  • Ils sont souvent anciens et peuvent facilement tomber en panne. L’intérêt d’une transformation se pose de manière urgente autour de ce sujet puisque l’achat des serveurs physiques est une décision ayant un impact important sur les finances de l’école.
  • Les accès aux serveurs ne sont pas fiables. L’accès par les ordinateurs au sein de l’école, en télétravail ainsi que les liaisons inter-sites sont souvent gérés par des connexions VPN et ces derniers ne sont pas toujours fiables. Par ailleurs, les comptes utilisateurs ne respectent pas les règles d’usage et de sécurité (ex. identifiant génériques pour les professeurs “prof” au lieu de comptes personnels)
  • Les applications hébergées ne sont pas répertoriées ou inventoriées. Il faut connaître l'ensemble des logiciels et applications qui sont utilisés dans l'établissement et les répertorier dans un inventaire. Selon leurs utilités et utilisations, des applications n’ont pas d’intérêt à être conservées car elles ne sont plus utilisés ou car des équivalents plus performants existent. Lorsqu'il n'y a pas d'inventaire de réalisé la capacité réelle du serveur est surdimensonnée entraînant alors des coûts supplémentaires. 

L’architecture du réseau

L’architecture du réseau Internet est sans doute l’un des sujets fondamentaux évoqués parmi les écoles que nous avons accompagnées. En général, le Wi-Fi ne couvre que partiellement les bâtiments et il n'y a que rarement du réseau Très Haut Débit. Deux éléments qui sont fondamentaux à l'ère actuelle.

Par ailleurs, les réseaux sont souvent construits de manière itérative avec du matériel différent (exemples : bornes Aruba et Unifi, connexion Wi-Fi et filaire, plusieurs systèmes à administrer...). Cela nuit notamment à la qualité et la maintenance du réseau. 

Enfin, des règles d’utilisation très complexes sont souvent mises en place et empêchent une exploitation optimale de cette ressource par les enseignants (exemple : blocage de sites pédagogiques) et le personnel administratif.

Constats relatifs à l'équipe informatique de l'école 

Souvent, le responsable informatique, quand il y en a un, a comme principale mission de réaliser le support technique dans une école (changement de câbles, changement de petits matériels, régénération de mot de passe, problèmes de son ou d’image, problèmes d’internet et problème de mise à jour des logiciels). Il “vit au jour le jour” et a souvent du mal à planifier une vision globale cohérente des SI de l’établissement. 

De plus, il croule souvent sous une montagne de demandes car il manque d'outils de pilotage de l'activité et d'inventaires.

Par ailleurs, il est rare que l'équipe informatique accompagne et forme les enseignants aux outils existants et aux nouveaux outils.

Si vous voulez connaître nos recommandations relativement à ces constats, nous vous invitons à lire cet article

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK