Revenir au site

Charte informatique école : Quels sujets intégrer ?

L'informatique étant omniprésent à l'école, il faut encadrer son usage. Il est ainsi nécessaire d'écrire une charte informatique de l'école

· Numérique à l'Ecole

L'informatique est à l'école : espace numérique de travail et d'échanges entre enseignants, administration, élèves et parents, ordinateurs, moyens de partage d'information, parfois même de contrôle de l'ouverture des accès. Les bénéfices sont immenses, et les mésusages innombrables. Tout cela amène à 

la nécessité d'écrire une charte informatique de l'école, pièce centrale ou annexe du règlement intérieur.

Informatique bientôt partout dans l'école

Que ce soit avec l'espace d'échange entre enseignants, administration, élèves et parents, les espaces de travails dédiés à la classe entre enseignants et élèves, la gestion de l'école, les relations avec l'académie, l'informatique est de plus en plus présente, voire omniprésente.

Ces technologies ont aussi conquis le monde physique. Wi-Fi et projection sans fil dans dans chaque classe, ordinateurs en chariots mobiles, imprimantes - copieurs partagés sont aujourd'hui monnaie courante au sein des établissements scolaires. Certaines écoles ont aussi la téléphonie via le réseau informatique. Elle peuvent même avoir le contrôle des portes, la vidéosurveillance ou encore la sécurité anti-intrusions.

Et comme toute organisation, l'administration s'est largement dématérialisée. Elle s'est dotée d'outils de gestion des emplois du temps, des salles, du paiement des personnels administratifs, des heures supplémentaires, et des intervenants divers.

Tous ces équipements sont au service de la création

Il nous semble pertinent d'expliquer qu'il y a plusieurs buts au déploiement de tous ces moyens informatiques. D'abord, ils sont au service du projet de l'établissement et de l'épanouissement des enfants. Ils ont également pour vocation de promouvoir la créativité de tous : enseignants, personnels administratifs et élèves.

Comme tous les outils, ils ne sont ni bons ni mauvais en soi. Ils sont ce que les personnes en font.

Des mésusages nombreux

La presse s'en fait l'écho, et on le constate régulièrement soi-même. Comme avec n'importe quel outil, il est possible de s'en servir dans des objectifs recherchés, mais aussi d'en faire de mauvais usages. Parmi eux on retrouve : harcèlement, détournement de l'attention, promotion de la satisfaction immédiate au détriment de l'effort dans la durée parfois nécessaire dans l'apprentissage, blagues de plus ou moins bon goût, usurpation d'identité, captation de données sensibles, destruction de données… La liste est aussi infinie que la créativité humaine.

Ne pas se défausser sur la technique

Nous constatons souvent la tentation d'utiliser la technique pour pallier les mésusages.

"Installez des anti-virus", "interdisez les accès administrateurs sur les postes de travail", "mettez en place des systèmes de gestion  de parc pour faire en sorte que les machines s'éteignent le soir après 21h et ne dérangent pas le voisinage"...

C'est certes parfois possible d'utiliser des techniques pour faire cela, mais elles sont compliquées, coûteuses, et génératrices d'effets pervers. Prenons l'exemple du retrait des droits d'administration  d'une machine à son utilisateur. Certes il ne peut plus corrompre l'installation, mais il ne peut plus non plus installer ce qu'il veut sur son ordinateur.

Donner des principes guides, les communiquer, encore et encore, permet de rendre les gens autonomes dans le bon usage de l'informatique. Ces principes constituent une charte informatique de l'école.

Voyons quels sont les principes que nous trouvons pertinent de faire figurer dans la Charte informatique de l'école

Charte informatique école : Quels sujets intégrer ?

Un charte informatique permet de respecter les équipements

Cela peut paraître évident, mais il est bon de rappeler que l'école a consacré des moyens, limités, à acheter et maintenir des équipements. Les utilisateurs élèves et adultes doivent donc en prendre soin. Pour les élèves, on peut expliquer que les parents seront responsables des dégâts occasionnés par leurs enfants. Pour les adultes, une bonne pratique consiste à mettre le matériel sous responsabilité de l'utilisateur qui s'en sert. En effet, soit c'est un "PC", donc personnel, soit le dit adulte est responsable de l'utilisation de la machine pendant son cours.

Au delà de ça, l'établissement peut définir les modalités d'usage de ses équipements informatiques en fonction du type d'utilisateur. Internet, ordinateurs dans les salles de classe, tablettes, vidéoprojecteurs… Qui peut utiliser ces équipements ? Dans quelle conditions ? Qu'ont-ils le droit de faire avec ? Que se passe-t-il si ces règles ne sont pas respectées ? Ce sont des questions que vous devez vous poser lorsque vous élaborez votre charte.

Respecter les données pour respecter les personnes

Derrière le respect des données, il y a plusieurs notions :

  • ne pas accéder à des données confidentielles, ne pas les divulguer,
  • ne pas altérer des données d'autrui,
  • ne pas usurper l'identité d'autrui.

Il faut expliquer ces notions aux élèves. En effet, derrière les données, il y a des personnes physiques et morales dont la bonne santé, voire la survie, est en jeu.

C'est l'occasion d'expliquer le droit à l'image. On ne peut pas faire ce qu'on veut avec son appareil photo intégré au smartphone. C'est aussi l'occasion d'expliquer en quoi consiste le cyber harcèlement pour aider à le bannir. Plus généralement, la charte peut intégrer des rappels à la législation en vigueur (propriété intellectuelle, atteinte aux personnes…).

Un grand potentiel donc de grandes responsabilités

Si la charte existe pour informer et responsabiliser les utilisateurs des équipements informatiques de l'établissement, elle appelle aussi à des engagements du côté de la direction. C'est également là où l'établissement peut expliciter les ressources mises à disposition comme les ordinateurs, tablettes, mais aussi logiciels, abonnements ou ENT. Cela aidera les utilisateurs à savoir à quoi ils ont droit. Vous êtes également tenu de déclarer les dispositifs de contrôle mis en place. La charte informatique peut intégrer ces informations directement.

Plus un établissement aura investi dans les équipements, matériels et logiciels, au service des usages, plus les possibilités seront ouvertes. Entre autres, la diffusion très large d'information, des traitements massifs et la capacité de faire classe en partie libérés des contraintes physiques.

La charte informatique de l'école est là pour rappeler que ces outillages sont très puissants. Il est donc nécessaire d'en être conscient et d'apprendre à s'en servir de manière responsable. Pour vous aider à rédiger votre charte, de nombreux modèles sont disponibles sur internet. Le site de l'académie de Paris a publié un exemple de charte du primaire et de charte du secondaire que vous trouverez ici.

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK